Enduro VTT : comment trouver des itinéraires quand on ne connaît pas ?

C’est une question qui revient souvent et pour cause, c’est crucial en VTT : comment trouver de (bons) itinéraires dans un spot naturel que l’on ne connaît pas ?

Quand rien n’est balisé, quand on souhaite rouler des singles en pleine montagne, et partir à l’aventure en VTT, les sorties peuvent se transformer en casse tête ! Même avec la carte, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, d’éviter les mauvaises surprises et de trouver des chemins agréables à rouler ! Je me perds parfois,  et je me retrouve assez souvent sur des chemins pas prévus au départ (c’est le piment de l’aventure !), mais globalement, j’arrive toujours à trouver des spots assez cools. Il faut dire que j’ai désormais pas mal d’outils et d’astuces pour me permettre de trouver les meilleurs spots. Les voici !

Avant de partir : trouver les meilleurs spots VTT du coin visé

Vous partez en week end / vacances dans une région où vous mettez les pieds pour la première fois : à moins que l’endroit soit réputé pour le VTT et bardé de trails balisés, le premier gros challenge est celui du repérage.

Pour être sûre de cibler la meilleure zone pour le VTT (et ainsi de booker des hébergements dans les bons endroits), renseignez vous bien en amont sur le potentiel de la région. Topo guides, site de la FFC et surtout des sites comme UtagawaVTT, Trailforks ou Wikiloc sont de vraies mines d’informations sur les itinéraires.

Vous pouvez repérer les différents circuits et tracés, connaître précisément leur nature, leur dénivelé positif et négatif, et même les charger dans votre GPS. Cela vous permettra de bien préparer votre trip et d’éviter de perdre du temps sur place. 

Se repérer sur le terrain : les bonnes applis

Se repérer en VTT GPS applis

Pour me repérer en VTT en temps réel, mon meilleur ami est mon smartphone Crosscall, bien installé sur le bikekit de mon guidon, prêt à me livrer les secrets de mes anges gardiens, les applis !

IPHIGENIE

Sur le terrain, j’utilise énormément IPhiGéNie, l’application de l’IGN qui propose sur smartphone toutes les cartes du géoportail. On y retrouve tous les GR, mais aussi les différents chemins piétons, avec la possibilité d’être géolocalisé en direct, afin de voir où vous vous trouvez en temps réel.

Seul petit hic, certains chemins n’y sont pas reportés, et évidemment, impossible de savoir à quoi s’attendre en terme de qualité de singletrack. Technique, roulant, intéressant ou barbant, c’est parfois un peu la surprise.

Mieux vaut avoir fait le travail dont on parlait en amont afin de télécharger les circuits qui vous semblaient les plus intéressants, et d’importer ces tracés sur IPhiGéNie (possible avec la version Amax). 

STRAVA

L’application Strava, au delà de sa fonction d’enregistrement des performances est aussi extrêmement utile puisqu’elle propose les différents segments enregistrés par les utilisateurs.

On peut ainsi les suivre à la lettre ( géolocalisation en direct), en connaître les données (km, dénivelé, etc). On peut aussi se dire que si le segment est souvent roulé c’est qu’il a un minimum d’intérêt !

FOLLOW THE LOCALS

Il existe énormément d’outils désormais pour trouver les tracés, mais rien ne vaut les riders locaux ! Parlez avec les VTTistes que vous croisez, le staff du magasin de vélo du village, ou les internautes qui sont allés rouler dans la zone visée (via Instagram par exemple).

Ils vous livreront peut être leurs spots favoris !  Evidemment, derrière, soyez fair play : si des locaux vous ont livré leurs secrets spots, ne les balancez pas sur Strava sans vergogne…  

D’ailleurs, allez y mollo sur le partage d’itinéraires : cela surmédiatise parfois des spots naturels fragiles ou des chemins… privés ! Bref, si vous allez rouler en week end ou en vacances dans une destination sauvage, profitez en pleinement, mais gardez un peu de mystère sur les détails précis de l’itinéraire.

Car malgré tous les outils technologiques, c’est toujours agréable de faire ses propres découvertes et de mettre un peu de piment dans l’aventure !

Attention aux interdictions ! 

Quand vous roulez dans un nouveau spot, renseignez-vous sur les interdictions ou non de pratiquer le VTT (interdit dans tous les parcs nationaux et certaines réserves naturelles). Evitez les secteurs recensés comme interdits aux VTT auprès de la MBF

Bon ride et belles découvertes les filles ! 

Photos : Antoine Garcia / OT Vallées de Gavarnie


Et toi, qu’en penses tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s