Partir en bikepacking : les conseils de Lilou !

bikepacking

Vous vous rappelez sans doute de Lilou, mon acolyte dans nos différents épisodes de Poudre d’Escampette ! On la retrouve aujourd’hui pour une expérience dépaysante : la Slovénie en mode bikepacking. Elle nous fait partager ce trip au travers d’une courte vidéo, et si le bikepacking vous tente, elle vous livre tout ses conseils…

 

 

VELO & VOYAGE – PARTIR EN MODE BIKEPACKING

Le bikepacking, rien de plus simple… On accroche des sacoches sur notre vélo et on part à l’aventure ! Dans les faits, cela demande un peu d’organisation et surtout un équipement bien adapté au programme envisagé.

Voici les conseils de Lilou :

La Slovénie en mode bikepacking

Nous avons commencé notre tour de bike-packing à Nova Gorica, à la frontière italienne. Nous sommes partis en direction de la capitale Ljubljana, en passant par le fameux lac de Bled, pour ensuite passer le col de Vršič (le col le plus haut de Slovénie et le plus haut des Alpes Juliennes orientales) puis traverser le parc national du Triglav.  

Nous sommes passés d’un paysage plutôt vallonné, dans les vignes, à des routes de montagnes avec des couleurs automnales à couper le souffle, et même des hautes montagnes, proches de ce que l’on peut voir dans les Dolomites! 

Quel vélo choisir pour du bikepacking en mode VTT ?

Je suis partie avec mon Liv Intrigue carbone, tout suspendu. Selon le type de voyage prévu, le tout suspendu est une bonne option, un peu lourd mais si vous avez l’intention (comme nous) de faire des petits singles VTT à la descente alors c’est parfait ! Cela impose par contre de ne pas trop se charger, de ne pas trop remplir ses sacoches. Je suis partie sans sac à dos pour être la plus légère possible. Nous n’avons pas fait beaucoup de km mais plutôt beaucoup de dénivelé et de descente, du coup nos vélos étaient adaptés.

En revanche, si on avait voulu faire moins de dénivelé, sur des chemins carrossables, alors un semi-rigide aurait été la meilleure option. Pour ce qui est du choix du vélo, je pense qu’un semi rigide est vraiment le bon compromis entre le poids et l’amorti en descente.

Quel équipement emmener pour le bikepacking ?

Nous avons opté pour la version la plus légère possible, en mettant dans nos sacoches seulement un peu de nourriture et de vêtements. On était donc en mode bivouac la plupart du temps. Nous avions seulement une sacoche à l’avant et une à l’arrière, donc nous n’avons emmené que le strict nécessaire : de quoi s’habiller chaudement pour le soir, un réchaud light, un duvet light + un matelas light, pas de tente, seulement une bâche de sol (qu’on mettait au-dessus de nos têtes en cas de petite pluie!)

Pour ce qui est de la nourriture, on a carburé aux bananes, aux barres de céréales et au combo pain fromage achetés en passant dans les villages. Le soir, on mangeait seulement de la nourriture lyophilisée que l’on faisait réchauffer avec notre réchaud ultra-light et de l’eau qu’on avait dans nos gourdes (il y a toujours des sources ou des rivières où on peut s’alimenter facilement). 

Voilà tout ce que nous avions dans nos deux sacoches avec nos vêtements déjà sur nous, une bonne doudoune, une bonne Gore-Tex, la base quoi !

En terme de douche, on a utilisé le camelbak comme une petite douche solaire (mais très froide haha), juste histoire de se rincer, un petit savon dur pour se savonner et voilà notre douche luxe avec vue différente tous les soirs ! En général, on ne traînait pas trop car il faisait sacrément froid !

Comment trouver des tracés VTT ?

Si je peux vous donner un petit conseil, je pense qu’il faut bien repérer les tracés GPX si on télécharge des traces avant de partir, bien identifier là où on veut aller, le terrain sur Google Map, site internet, blogs etc… et avoir des batteries supplémentaires pour les téléphones (surtout pour avoir les cartes IGN dessus avec les traces GPX)! 
Il y a tout plein de sites internet avec de bonnes traces téléchargeable pour le bike-packing autour du monde! 

Pour en savoir plus, lisez l’article : Comment trouver de nouveaux spots et tracés pour le VTT ?

Quand partir en bikepacking en Slovénie ?

En terme de date de départ, on est clairement partis trop tard (fin octobre), on aurait préféré partir fin septembre parce que les températures étaient encore agréables, mais on a eu des empêchements. On a donc eu très froid, surtout lorsque nous étions dans le parc national du Triglav à plus de 1400 m…avec nos duvets light, là on a pas fait les malins !

A savoir pour une première expérience bikepacking…

Je pense que pour une première expérience, il faut faire un petit tour de quelques jours pour bien analyser ce dont on a besoin pour être le plus léger possible…

Il faut bien anticiper la météo, c’est vraiment très important comme facteur, ça peut très vite compliquer les choses.

Voici un super titre qui nous a beaucoup aidés : https://bikepacking.com/

 
Tout est bon à prendre dans le backpacking , des paysages magnifiques, des rencontres inattendues et inoubliables, la découverte de cultures différentes, toujours des petits soucis mécaniques ou des problèmes de dernière minute, qui sont toujours résolus, et qui au final nous font de super belles histoires à raconter, car ça finit toujours bien !

Photos et Vidéos : Luka Leroy


Et toi, qu’en penses tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s