[SNOW] Kelly Clark et Jamie Anderson remportent le New Zealand Open !

La saison TTR est repartie sur les chapeaux de roues pour les filles ! Elles étaient nombreuses à être présentes en Nouvelle Zélande pour s’entraîner, et elles en ont donc profité pour participer au Burton New Zealand Open, 5* TTR…

Les meilleurs mondiales étaient là, Kelly Clark, Gretchen Bleiler, Hannah Teter, Kjersti Buaas, Ellery Hollingsworth, Ursina Haller, pour le pipe, et Jamie Anderson, Silje Norendal, Jordie Karlinski, Aimee Fuller, etc… pour le slopestyle. Démonstration de force, occasion en or de récupérer des points TTR dès le début de saison, l’enjeu du NZ Open était tout de même important pour les filles…

SLOPESTYLE

Sur le slope, l’ambiance était à la progression, à la démo de nouveaux tricks appris depuis les derniers contests… Démonstration de force ou excitation générale, quelques unes ont d’ailleurs tenté le tout pour le tout et se sont retrouvées out. Malgré les chutes, on sent l’envie et l’engagement croissant des filles : Shelly Gotlieb a quand même tenté le premier double féminin en compétition… Tout n’est pas encore au point, mais ça avance !

Jamie Anderson, elle, conserve sa stratégie payante : des tricks moins gros mais parfaitement exécutés, avec style, amplitude et précision. Une machine bien huilée qui ne cale jamais ! Après un premier run très correct, elle vient améliorer son score sur le second, avec un switch backside 180 tailtap sur le premier module de jib; puis front blunt to fakie; halfcab 5-0 to backside 180; joli switch backside 540 indy; suivi d’un 3.6 front lien; et pour finir un 5.4 back mute très très fat. C’est propre, précis, fluide : ça paye et Jamie emporte la compétition.

Même méthode pour Kjersti Buaas, elle aussi technique et stylée, mais moins régulière et propre que Jamie. Kjersti ride avec un style unique, à la fois fluide et aggressif. On retiendra notamment son gros Cab 540, et ses deux derniers tricks parfaitement enchaînés : 7.2 front to 3.6 front en stalefish.

Kjersti et Jamie ont creusé le fossé, et Jordie Karlinski complète le podium assez loin derrière. On retiendra la montée en puissance des jeunes japonaises, toujours très présentes en Nouvelle Zélande et plus que jamais dans le coup.

PIPE

En pipe aussi, une armée de petites rideuses japonaises était là, passant les rounds, prêtes à semer le trouble. Leur épopée s’est arrêtée en semie finale, mais attention dans les mois et années à venir à Haruna Matsumoto, Hikaru Oe, ou Yuki Furihata.

Mirabelle Thovex aussi s’est faite stopper dans son élan, plus tôt encore, aux portes de la semie finale :

 » Je termine 8ème des qualifs (et donc 17 ème au total) après un second run plutôt complet (540° back, 540° front, air,air, mc twist, 720° front) mais qui ne suffira pas à convaincre les juges pour me qualifier directement pour les demi-finales. Le circuit TTR ne sélectionne en effet (chez les filles) que les 5 meilleures des qualifications et invite ensuite 11 rideuses en fonction de leurs classements TTR … Autant dire que je suis déçue car j’espérais mieux de cette première compétition, d’autant plus que je me sentais plutôt bien sur mon second run! Le point positif, c’est que je suis partie en Nouvelle Zélande avec comme objectif de m’entraîner, alors maintenant que j’ai replaqué mon run, je sais que je peux le faire, et donc passer à autre chose au niveau des tricks et donc progresser! »

 

En finale, on retrouve toutes les habituées des belles places de pipe : Kelly Clark, Gretchen Bleiler, Kjersti Buaas, Elena Hight, Hannah Teter, et les outsiders (qui poussent plus que jamais derrière), comme l’espagnole Queralt Castellet !

Queralt, qui a d’ailleurs très bien ridé, (confirmant sa présence parmi le top mondial et sa troisième place des X Games de Tignes), a posé deux 900 dans son run (Backside 900; Frontside 540; Backside 540; Frontside 900)… Il lui reste à travailler la précision et l’amplitude, et Queralt pourrait devenir très dangereuse. Pour Hannah Teter par exemple, qui n’a battu l’espagnole que de quelques points, avec un run moins engagé, mais mieux exécuté (Method, Frontside 900 Lien; Backside 540; Frontside 540, Cab 3.6). 

 

Kelly Clark, elle, caracole toujours en tête, forte de sa dixième victoire consécutive (sic), et avec une amplitude proche de certains garçons, doublée d’une technique infaillible. Elle n’a même pas eu besoin de sortir son 1080 pour l’emporter, se contentant d’un run fluide avec un 720 front, un Cab 7, un 5.4 back et un gros Cork 900 front…

Kelly est donc première, devant Hannah et Queralt. Sûre d’elle dans une nouvelle course au titre TTR, d’autant que maintenant le slopestyle et le pipe bénéficient de deux classements séparés. On pourrait donc bien avoir Jamie Anderson et Kelly Clark toutes deux Championnes du Monde TTR en fin d’hiver, l’une en slope, l’autre en pipe. Mais attention quand même aux toutes jeunes qui arrivent, et pourraient bien venir inquiéter la hiérarchie, surtout en slopestyle ! Ca promet du suspense !

 

 

 

RESULTATS TOP5
  • Superpipe
1. CLARK Kelly, USA 88.10
2. TETER Hannah USA 84.48
3. CASTELLET Queralt SPA 83.40
4. BLEILER Gretchen USA 80.60
5. CAI Zuetong CHN 80.38
 
  • Slopestyle
1. ANDERSON Jamie USA 88.83
2. O.BUAAS Kjersti NOR 84.38
3. KARLINSKI Jordie USA 61.35
4. VAN GILS Charlotte NED 59.25
5. NORENDAL Silje NOR 38.53
 

PLUS D’INFOS : http://opensnowboarding.com/Home.aspx?openid=NZO

PHOTOS : Burton New Zealand Open

Publicités