Interview : Julie Bénard [ski]

Après plus d’un an d’absence et une grosse blessure, Julie est de retour en beauté : elle vient de remporter les étapes du SFR Freeskiing Tour de la Clusaz et de l’Alpe d’Huez.  De quoi reprendre confiance pour la suite, et prouver à tous qu’elle est à nouveau dans le jeu, et certainement pas pour faire de la figuration. Retour sur son parcours, ses galères et ses espoirs…

Salut Julie, alors comment vas tu ?
Eh bien, ça y’est ma vie a repris son cours normal après plus d’un an de galère… Mon pied va étonnamment bien, et après beaucoup de rééducation et 4 mois de préparation physique intense avec Enak Gavaggio, tout est rentré dans l’ordre ! Je n’ai pour l’instant aucune douleur, ce qui est bon signe pour l’avenir. Et depuis que je reskie, mon moral est regonflé à bloc.
Retrace ton parcours pour celles qui ne te connaîtraient pas…
Je suis originaire des Arcs et j’ai commencé le ski à l’âge de trois ans. J’ai skié toute mon enfance mais sans jamais faire de club, ni de slalom.  L’année de mes 17 ans, j’ai découvert le freestyle par hasard et depuis, je suis obnubilée par cette discipline ! Il n’y a rien de mieux dans la vie que d’avoir une passion, cela aide tout de même beaucoup à avancer. On sait où l’on va et pourquoi !


La compétition est arrivée assez vite ensuite. J’ai eu mes premières victoires et classements à l’international dès l’année suivante avec une première place à la tournée SFR Tour de 2009, puis quelques bonnes places à l’Orage Open (12 ème), au NZ open ( 8 ème ) et aux Wintergames (4ème), toujours en NZ. C’est d’ailleurs durant cette dernière compétition en Nouvelle Zélande en août 2009 que tout a basculé .
Le nole, un bruit horrible et la sensation que mon talon s’était fissuré. J’ai tout de suite compris que j étais bonne pour le rapatriement mais je ne pensais pas que cela allait être aussi grave. J’ai d’abord pensé pouvoir reskier dès l’hiver, mais, après ma première opération à Invercargill, un bled perdu au fin fond du bout du monde, j’ai compris que ce ne serait pas possible.

Le chirurgien m’a d’abord dit que c était vraiment grave comme blessure et que je devrai sûrement oublier le ski, un premier gros coup dur. J’avais 8 fractures, mon pied avait été littéralement broyé, une blessure très rare. Je fut rapatriée 15 jours après à Chambéry,  où j’ai dû me faire ré-opérer.

Après deux mois de rééducation,  second coup dur, le ligament avait été complètement arraché mais personne ne l’avait vu. Pensant être sur la dernière ligne droite, je me suis retrouvée face à l’évidence d’une troisième opération. Ca a été vraiment très dur pour moi, j’ai perdu beaucoup de poids, et sombré dans la solitude. C’était l’hiver et j’étais en pleine rééducation.  Heureusement, mes kinés m’ont  beaucoup soutenue, Marie Christine BRAY, Aurélie, Ameline et Jérome LEPAGE, merci, sans eux je ne serais pas sur les skis aujourd’hui. La rééducation finie,  j’ai attaqué la prépa physique avec Enak, ce fut assez intense, mais aujourd’hui cela a payé !

Comment s’organise ton hiver cette année ?
Je travaille actuellement dans un magasin de ski à plein temps, car cette blessure m’a coûté beaucoup d’argent. En parallèle, je vais rider dès que je peux, et je retrouve des sensations extra ! Je travaille mes gammes, reprend chaque tricks doucement…Retrouver tout ça alors que l’on m’ait dit que je ne ressauterai jamais, j’en ai pleuré de joie !
Quels sont tes projets en dehors du SFR ?
Je vais essayer de filmer pas mal, avec La Néophile Familia et Lipstricks, le groupe qu’on a monté avec quelques copines. Je prépare également un édit à ma sauce avec Jym Terrillon. On a commencé  le tournage de l’intro début décembre, avec pour thème ma renaissance, le résumé de toutes les galères que sont les blessures, car cela fait malheureusement partie du sport. Ca restera bien sûr une vidéo décalée comme j’aime faire, avec un gros travail sur le professionnalisme et des progrès au niveau du ski ! Je veux envoyer du gros ! Et l’hiver prochain, je riderai à nouveau toute la saison, donc je me focaliserai à nouveau sur les contests…
Je voudrais remercier mes nouveaux partenaires d’avoir cru en moi et de m’avoir permis de rentrer dans leur team malgré ma blessure: Eleven, Electric, Waxx underwear, Skullcandy
Ainsi que : Majesty ski, Giro, Nst eco wax et Swany de m’avoir soutenue.
Merci aussi à Enak, et mes amis!
PHOTOS DE PIERRE AUGIER