INTERVIEW : Torah Bright [snow]

Après une saison très chargée l’an passé, couronnée par une médaille d’or à Vancouver, Torah Bright a fait le choix de passer son hiver 2011 loin des contests. Elle nous explique notamment pourquoi au travers d’une interview-bilan de fin de saison durant laquelle elle nous raconte son hiver, ses projets… RENCONTRE.

Salut Torah, raconte nous un peu ce que tu as fait cet hiver et pourquoi nous ne t’avons pas vue sur les compétitions …

Disons que cette année, j’ai eu envie de prendre du temps pour rider, profiter de toutes les facettes du snowboard : la peuf, le backcountry, les sessions avec les potes. C’est quelque chose que je n’ai vraiment pas eu le temps de faire l’année dernière et j’en avais besoin. Depuis plusieures années, j’étais concentrée sur un but : l’or olympique. Désormais, il est atteint, et je prend un break ! J’ai tellement adoré rider en backcountry, shaper des kickers, trouver des spots, m’amuser avec le terrain, sauter, faire de la pow toute la journée, conduire un scooter pour arriver dans des coins perdus, filmer, etc… C’était un hiver totalement parfait !

Où es-tu allée, quel a été ton programme ?

En décembre et en janvier, j’ai fait pas mal de park aux US, je pensais tout d’abord faire le slopestyle des X Games à Aspen. Et puis finalement, non, j’ai juste fait les trainings, je me suis fait plaisir puis je suis repartie direct au Canada. Nous avons fait un « powder trip » absolument génial entre Retallack et Revelstoke, il y avait tellement de neige ! Ensuite, je suis repartie dans l’Utah pour rider encore en backcountry. Nous avons contruit plein de kickers, et filmé non stop !

Pour quelle production filmes- tu ?

En fait, Roxy a un projet de film sur 2 ans, donc beaucoup de ces images se retrouveront dedans. Il y a aussi quelques podcasts. Nous avons essayé de faire des photos et des images vidéos assez créatives, avec une sorte de story line…

Tu as donc totalement lâché le pipe cet hiver…

Oui… J’ai eu quelques photoshoot à faire, et j’ai aussi fait quelques runs dedans pour m’amuser lors des X Games Europe, mais c’est tout.  Il faut dire que le pipe de Tignes était vraiment bien. L’année prochaine, je reprend les compétitions, pas toutes, mais les plus importantes…

Avec le double cork ? (Torah pose des doubles corks à l’entraînement, mais pas encore en compétition. Si elle le fait, elle pourrait être la première fille à le réaliser en contest, ndlr)

Oui, pourquoi pas ! On verra ;) !

Tu as ton pro-model chez Roxy, la ‘Eminence’ (cf image de titre de l’article), expliques nous comment tu t’es impliquée dans sa conception ?

Eh bien, d’abord, j’ai ridé plein de boards différentes, pour noter ce que j’aimais et ce que je ne voulais pas. J’ai essayé de dresser le profil type de la board parfaite pour moi. Je veux pouvoir rider partout avec ma planche ! Il faut qu’elle soit bien technique dans le pipe, amusante en park, et fiable en backcountry et en pow… L’équipe technique a ensuite tenté de créer ça, et je suis super contente du résultat. Pour ce qui est du graphisme, je leur donne juste l’idée générale de ce que j’aimerais, une sorte de thème, puis je les laisse s’amuser ! Il me font pour finir des propositions, et je choisis parmi celles ci !

IMAGES / Mathieu Georges – Roxy sauf mention contraire.

Bonus : une vidéo de Torah Bright + le reste du team Roxy en backcountry, en Argentine.

Publicités