[VTT] Session girls au Mondial du VTT avec Pauline Dieffenthaler et Valérie Priem

Le Mondial du VTT des 2 Alpes, c’est beaucoup de stands, beaucoup de vélos au prix d’une Twingo, beaucoup de pistes à découvrir et…beaucoup de mecs. Autant dire que les filles sur 2 roues ne courent pas franchement les allées, malgré notre appel à se regrouper pour rouler toutes ensemble via Gravity Ladies. Ca tombe bien, Cannondale a eu la même idée avec une session 100% girls, encadrées par deux de leurs pilotes : Pauline Dieffenthaler et Valérie Priem (sur GT).

Le but ? Simplement partager un moment entre filles, sans pression mais avec l’émulation que crée forcément ce type de groupe. C’est aussi l’occasion de tester de nouveaux vélos  des gammes GT et Cannondale.

Notre petit groupe prêt à partir, on fait les présentations. Valérie et Pauline font partie des meilleures françaises en enduro (gros dénivelé de descente, avec quelques petites portions de montées, avec souvent près d’une heure de course. Type Mountain of Hell (les 2 Alpes), ou Mégavalanche (L’Alpe d’Huez), ndlr). 

Je profite de la montée en siège pour faire une petite interview de chacun d’entre elles :

VALERIE PRIEM

Comment t’es tu mise au VTT ?

« Quand je suis venue m’installer à l’Alpe d’Huez il y a quelques années, j’ai eu envie de faire du VTT pour aller découvrir la montagne alentour tout en m’amusant. D’autant que mon copain faisait déjà de l’enduro. J’ai donc eu la chance d’avoir des conseils etc pour débuter, puis tout s’est enchaîné. Avant d’arriver en montagne, je faisais beaucoup de compétitions d’athlétisme, alors j’ai vite pris goût à la compet’ en VTT aussi ! Ca fait désormais 2 ans… »

Qu’aimes tu particulièrement dans ce sport ?

 » Les sensations de glisse et de vitesse sont géniales ! Et puis, c’est un bon moyen de partager de bonnes journées de ride avec les potes avec une bière fraîche à l’arrivée ! J’aime autant les grosses compet’ que les sessions à la roots, où on roule toute la journée, à la Grave par exemple ! »

Pourquoi à ton avis y’a t’il si peu de filles qui pratiquent le VTT ?

« Je pense que ça fait peur à pas mal de filles, l’équipement, les cailloux, les chutes… Elles ne se rendent pas compte qu’on peut y aller très tranquillement au début sur des pistes faciles, sans danger. Le but, c’est de ne pas se faire peur, donc mieux vaut débuter avec un moniteur ou quelqu’un de compétent… »

 
PAULINE DIEFFENTHALER

Parles nous un peu de ton parcours dans le VTT ?

Eh bien, tout est venu au départ de mon père et de mon frère, qui faisaient tous les deux beaucoup de cross country. J’ai ensuite fait mes premières compétitions au lycée, nous étions une super équipe de 4 filles motivées, nous nous entraînions ensemble et nous sommes allées jusqu’aux Championnats de France. J’ai ensuite rencontré mon copain (Jérôme Clementz, ndlr) qui m’a fait découvrir la descente et l’enduro. Je participe donc maintenant depuis quelques années à des compétitions comme les Mégavalanche, les Enduro Séries, etc…

Quelles sont les qualités indispensables pour bien rouler en VTT ?

C’est un sport tout de même physique, et c’est parfois ce qui retient les filles, tout comme l’engagement. Il ne faut pas avoir peur en descente, quand c’est raide par exemple.  Il faut aussi se lâcher, pour réussir à aller vite.

Quel est pour toi l’intérêt des sessions entre filles ?

L’émulation ! Cela aide les nanas à prendre confiance en elles et à se dépasser. Elles prennent conscience qu’elles peuvent y arriver en voyant d’autres filles réussir. Quand c’est un garçon qui nous montre quelque chose, on a tendance à se dire : « je suis une fille, jamais je n’y arriverai ». Alors qu’entre nous, on ne se pose plus la question !

C’est justement le but de cette sortie 100% filles organisée aujourd’hui.

Pas de limite d’âge ou de niveau, les filles, mais aussi les femmes sont les bienvenues, pour preuve Karine, qui s’est jointe à nous, laissant mari et enfants ! Voilà une maman qui engage ! Bref, après un court briefing et quelques minutes laissées au photographe et au caméraman pour aller se positionner, nous voilà parties, les unes dans les roues des autres !

Fun et bonne humeur sont au rendez vous et pour une fois, en groupe, on ferait presque peur aux garçons ! Faut dire que filmées, photographiées, ils ont de quoi nous regarder avec curiosité !

Les images finiront dans un DVD dédié au Mondial, peut être que cela donnera envie à d’autres filles de nous rejoindre pour le Mondial 2012 !

Photos (c) Yanis OURABAH, photographe kamikaze de ces dames et accessoirement co-co-pilote de quad pour l’occasion. Merci !!!

Publicités