[SNOW] « 5 more minutes » d’interview avec Lipstick Productions !

Nous avons rencontré Conny Bleicher et Sophie Morawetz, les deux filles à l’origine de Lipstick et de leur premier film «5 more minutes, please ?», lors de l’avant première grenobloise pendant le Snowboard Garden Festival. Une projection très appréciée par le public, et aussi par le jury du festival, qui leur a décerné leur «Coup de Coeur», un prix spécial, «pour un film frais et bien réalisé» ! Nous en avons profité pour leur poser quelques questions avant la projection, histoire de tout savoir sur le projet, la réalisation, l’avenir et plein de choses encore …

Conny et Sophie, lors de la remise des prix du jury !

Salut Conny, salut Sophie… Tout d’abord, racontez nous l’origine de ce projet et votre rencontre ?

CONNY : En fait, tout ce projet est parti de rien du tout et a ensuite grossi pour devenir ce qu’on voit à l’écran aujourd’hui. J’ai eu l’idée de créer Lipstick Production pendant le Sista Sessions, contest 4* TTR que j’organisais avec d’autres filles l’année dernière. J’avais juste envie de mettre sur l’écran toute l’énergie qui ressort d’un groupe de filles qui rident, cette émulation, cette atmosphère… J’ai commencé à en parler autour de moi, pour faire pourquoi pas un petit clip, et toutes les rideuses ont été très motivées, très enthousiastes, si bien que je me suis dit qu’on pouvais faire quelque chose de plus important ! J’ai ensuite contacté Sophie, que je connaissais déjà, car je savais qu’elle pouvait retranscrire ça mieux que personne. Nous avons fait quelques podcasts, puis ce film !

SOPHIE : J’étais au Costa Rica quand Conny m’a demandé si j’avais envie de réaliser ce movie. Je lui ai dit oui, contente de travailler sur un film de snowboard avec des filles ! J’avais pas mal filmé pour des events de freeski quelques mois plus tôt, avant de suivre un groupe de rock munichois pour un documentaire de 90 minutes, et c’était chouette de retrouver la neige…

Comment vous êtes vous organisées, toutes les deux, à la tête de ce projet ?

CONNY : Je travaillais à côté donc c’était parfois assez sport ! J’organisais les trips pour les filles, prenais les réservations, checkais la météo, contactais les partenaires. Je ne pouvais pas partir rider dans tous les trips avec mon job, alors Sophie se débrouillait sur place avec les filles. Je l’ai aussi laissée gérer toute la partie réalisation. Filmer, dérusher, faire le montage, tout ça, elle l’a fait entièrement seule. Si bien qu’un jour, alors que j’étais en Espagne, je reçois un mail de Sophie : « Le film est fini ! C’est la version finale, zéro modifs possibles maintenant !» Oh my god ! J’ai pris un coup de stress ! Je savais qu’elle travaillait dessus, mais je ne pensais pas qu’elle avait terminé si rapidement ! Je lui faisais énormément confiance, mais c’est assez stressant de presser «play», quand c’est son film et qu’on ne peux rien modifier si jamais !  Heureusement, j’ai adoré le film, elle n’aurait pas pu mieux faire, c’est ce que je voulais !

Pourquoi avoir choisi «5 more minutes, please… ?!» comme titre ?

CONNY & SOPHIE : Avec les filles tout prend plus de temps…. Le matin, au moment de se lever, la plupart traînaient au fond de leur lit en soupirant «Can I have 5 more minutes, please ?», ensuite dans la salle de bains, elles se pomponnaient pendant qu’on prennait du retard et demandaient « 5 more minutes, please !»… Et le soir, au moment de rentrer, elles enchaînaient encore les runs, en grapillant quelques instants de ride, «5 more minutes, please?!», etc …. Cette phrase était en quelque sorte le fil rouge de l’hiver ! L’idée d’appeler le film comme ça est donc venue assez tôt et s’est confirmée au long de la saison, d’autant qu’on a plein d’images avec les filles qui demandent ça !!!

Pour la petite histoire, Carlos Blanchard, un photographe, nous a rejointes en fin d’hiver pour un trip. Et là, surprise, c’est lui qu’on attendait sans arrêt. Quand les filles étaient enfin prêtes, on se disait «Mais où est Carlos ?»… Et Carlos était toujours à la bourre, criant «5 more minutes, please !»

L’ambiance était géniale entre toutes les filles….

SOPHIE : Oh, oui, on s’est vraiment amusées, on a passé de très bons moments. A la base, il y avait des filles très différentes, de pays complètement différents, mais au final, ça a collé parfaitement entre nous, tout le monde s’est entendu à merveille… Les filles avaient un très bon état d’esprit, il y avait une vraie émulation, sans pression.  

CONNY : Et puis, les filles sont plus relax. Si on arrive quelque part et qu’il n’y a pas les conditions, on patiente, on chille, on fait autre chose. Alors que si cela arrive aux mecs, ils s’énervent, ils veulent la rentabilité à tout prix.  

Quels sont vos meilleurs souvenirs de l’hiver ?

CONNY & SOPHIE : Sans hésitation, notre trip en Turquie. Nous nous étions rendues compte que les conditions là bas étaient meilleures qu’en Europe. Arrivées sur place, le dépaysement était total. Tout d’abord, nous avons eu énormément de mal à trouver la station du ski, et quand nous sommes arrivées, tous les hôtels étaient fermés, sauf un, très cher. Nous n’avions pas le budget pour le payer, alors nous avons négocié, en lui montrant les magazines avec nos photos pour lui faire comprendre ce que l’on faisait. Le propriétaire a fini par nous faire un tarif et nous avons pu rester. C’était très chouette. 

Dans quels autre pays avez vous shooté ?

SOPHIE : La Turquie, l’Italie, la Finlande (Helsinki) et la Suisse, avec pas mal de belles journées à Laax. Nous avons aussi des images de Chamonix, avec Margot Rozies, Aline Bock, Aimee Fuller, et Basa Stevuelova. Et Lisa Filzmoser et Vicci Miller nous ont aussi ramené du footage du Japon.

Vous repartez sur un nouvel opus cet hiver ?

SOPHIE & CONNY : On est très motivées pour ! Mais on doit attendre de connaître les projets et les avis des partenaires sur le premier film pour savoir si on aura suffisamment de budget pour que ce soit possible. 

LE FILM EN ENTIER : 

Plus d’infos : http://lipstick-productions.com/ 

Publicités