Merci, Emmeline Ragot

ragot-in-action-before-her-crash-in-canadaAprès plusieurs titres de Championne du Monde et 60 podiums en Coupe du Monde de DH, Emmeline Ragot arrête là sa carrière. Elle fait partie de ces filles qui ont repoussé sans cesse les limites du VTT de DH féminin.

Il y a eu les blessures, comme il y a quelques semaines, à Mont St Anne. Il y a eu, surtout, les victoires, comme en début de saison, lors de la Coupe du Monde de Lourdes. Après plus de 60 podiums de Coupe du Monde, 4 titres de Championne du Monde, Emmeline Ragot, « Meumeuh » comme on la surnomme, raccroche le maillot. A 29 ans, cette énième blessure a été celle de trop, et Emmeline, qui menait en parallèle de la compétition des études de kinésithérapeute va désormais consacrer son temps à réparer les autres. Une page se tourne pour le VTT de DH féminin français, Emmeline Ragot était là depuis toujours, ou du moins c’est comme ça que tout le monde le ressentait. Elle est une de ces pionnières, avec Sabrina Jonnier, Anne Caroline Chausson, qui ont ouvert la voie à leurs cadettes, sans jamais rien lâcher, en continuant à batailler jusqu’au bout pour être la plus rapide. Elle n’a eu de cesse de repousser ses limites et celles du VTT de DH au féminin, notamment grâce à l’émulation créée avec ses principales rivales.

Une image symbolise tout cela : celle de Rachel Atherton portant Emmeline, blessée, jusqu’au podium overall, à Val di Sole le week end dernier. C’est la fin d’un duel qui a duré plus de 10 ans, depuis leurs premières courses de DH junior jusqu’à cette dernière saison, où elles ont partagé 3 podiums. Emmeline Ragot a gagné la première course de la saison, Rachel Atherton toutes les autres.

Sans Emmeline, Rachel n’est pas pour autant sereine, les jeunettes comme Manon Carpenter, Thanee Seagrave, Morgane Charre, mais aussi Myriam Nicole et Tracey Hannah sont en embuscade et sauront continuer à lui mettre la pression ! On attend avec impatience la battle annoncée aux Championnats du Monde de Vallnord, la semaine prochaine…

Désormais, Emmeline Ragot va se consacrer pleinement à son job, kiné, sans doute dans un team de Coupe du Monde, pour ne pas lâcher complètement avec ce milieu qui jusqu’à présent était toute sa vie. 

« Je ne peux pas continuer à me casser comme ça, il est temps d’arrêter … Je voudrais rester le circuit pendant deux ou trois ans comme kiné, je suis à la recherche d’un travail sur l’une des équipes. De cette façon, je peux toujours garder un œil sur ce qu’il se passe. »

Et puis, forcément, elle va continuer à rouler,mais pour elle, en redécouvrant le plaisir de rider pour s’amuser, sans pression, sans contrainte ni obligation. Alors finalement, elle ne sera jamais très loin…

Merci, Emmeline.

11870807_984613511600963_1093215043487795773_n