Anouck Grau : Récit d’un trip dans le Minnesota [snow]

Anouck Grau est une jeune rideuse frenchie qui part tous les hiver depuis quelques années aux US. Cette fois ci, elle a quitté Breckenridge pour aller rider dans le Minnesota. Elle nous raconte son expérience, entre street, jib parks et compagnie… Ah, il faut tout de même ajouter quelque chose concernant Anouck : cette fille a un gros talent pour le snow, un joli niveau en jib, et pas trop de cerveau, entendez par là que les boîtes ne lui font pas peur.. Eh oui, l’un ne va pas sans l’autre !

 » Début Janvier, Breckenridge, Colorado. Voilà 2 mois que la saison a commencé, ici, à Breckenridge dans le Colorado. Mère nature ayant été très généreuse, nous avons déjà profité depuis la mi- Novembre de bonnes journées de poudreuse ainsi que de 2 parks, l’un à Breck et l’autre à Keystone, au top super rapidement vis à vis des saisons précédentes d’ailleurs.

Pour ma part, cela fait aussi 2 mois que je profite pleinement de la montagne, à marcher pour trouver quelques lignes de fraîche ou bien à rider le park. J’ai désormais envie de découvrir de nouveaux endroits chez l’oncle Sam, et donc… me voilà embarquée quelques jours plus tard pour… le Minnesota !

Colorado -Mineapolis : Deux heures de vol. Il fait nuit noire et surtout très, très froid… Cette région est bien connue pour être la région la plus froide des US avec des -40 degrès en hiver. Brrr…

Je rejoins là bas 2 amis locaux rencontrés l’an passé à Breck. Ces fans de moulette à la Rock’n’Roll attitude ont surtout la réputation de rider sans en avoir rien à foutre de ce que le snowboard puisse représenter. Et ils connaissent quasiment tout les spots aux alentours !


Première journée, les gars veulent me montrer la station locale à 20 minutes du centre de Minneapolis. En réalité, ce n’est pas vraiment une station, je dirais plutôt que c’est une colline avec 2 pistes dont une réservée au park. Et pour la remontée, c’est plutôt ghetto ! Une simple corde qui tourne, et qui, quand tu “essayes” (car il faut déjà pouvoir l’attraper!!) de la prendre, te démonte complètement tes gants, rien qu’en 2 heures de ride.

J’imagine qu’ils doivent dévaliser les stocks d’Emmaüs en gants et mouffles pour tenir la saison… Ah oui! Et s’il y a bien une chose que vous vous devez de checker si vous allez à Minneapolis, ce sont leurs Emmaüs Américains, ils sont gigantesques et la plupart des jeunes qui rident là bas ne jurent que par ça.

Autrement, le park est vraiment fun et ludique, par contre, il n’y a que du jib, pas de kickers. L’autre chose suprenante est la vitesse à laquelle tu enchaînes tes runs (25 secondes pour la remontée + 20 secondes de run = 45 secondes. Montre en main! Alors je vous laisse imaginer le nombre de runs que cela peut faire en une journée). C’est vraiment intense, il faut avoir une bonne condition physique pour pouvoir enchaîner plus de 2 heures!

Maintenant, je comprends mieux pourquoi la plupart des meilleurs jibbeurs de la planète viennent de cette région, où on a l’opportunité de rider des centaines de fois un même module en une journée, et où derrière chaque coin de rue se cache un spot éventuel . Pour vous faire une petite idée de tout ça, voici un edit réalisé par mes potes :

Les modules sont parfaits, j’ai pu refaire certains tricks comme des 270 in, gap 270 in,180 hardway, entre autres.

Hyland. Je retourne ensuite à Hyland pour rider un peu et visiter St Paul. Je suis aussi supposée retrouver Dylan Alyto (Volcom International) qui est en ville avec le team 32 pour shooter sur quelques spots. Mais le pauvre se fait mal au pied= off pour quelques jours…

Next spot. Hoagie, un pote, m’emmène sur un spot que les gars avaient shreddé une semaine auparavant. Il était complètement glacé ! Je suis donc seule à vouloir le rider ce jour là, drop in en glace sur landing en glace étant donné qu’il avait plu entre temps! Je suis tout de même super contente de pouvoir rider un peu, même seule.

Voici une vidéo de Blake et de Hoagie sur le spot:

Retour à Breckenridge. Des raisons personnelles font qu’il faut que je rentre plus rapidement que prévu. Je cherche sur le net et tombe sur un type plutôt bizarre avec qui je pourrais faire la route,  mhh pas top, j’aimerais mieux une autre solution ! Par chance, je tombe par hasard sur un couple qui fait le trajet jusqu’à Salt Lake City et peuvent ainsi me déposer dans le Colorado.

Je profite encore de 2 journées à Hyland avec quelques locaux vraiment sympas avant de rentrer. Mon séjour dans le Minnesota est donc écourté d’une semaine, je n’ai pas pu rider autant je l’aurai voulu, mais c’est la vie, tout ne se passe pas toujours comme prévu et je suis tout de même très chanceuse d’avoir pu profiter de ces quelques jours dans une superbe région et d’avoir revu de bons amis à moi.

Et puis c’est sûr, l’hiver prochain, je reviens… Minnesota I’ll be back ! »

Anouck