[SKI] X Games Tignes : Kaya Turski remporte à nouveau le slopestyle girls ! + Interview

Kaya Turski (c) Tristan ShuKaya Turski est la tenante du titre depuis le début des X Games de Tignes, et pour cause, elle remporte presque tous les contests auxquels elle participe, avec un niveau un cran au dessus de ses concurrentes. Mais la donne a changé depuis le début de la saison, avec l’émergence de quelques rookies : Tiril Sjastad Christiansen a ainsi battu Kaya aux derniers X Games d’Aspen, s’emparant de la victoire et laissant Kaya à la seconde place. Lisa Zimmerman a quant à elle créé le buzz avec son double cork 12 posé en début de saison en vidéo, puis plus récemment aux Nine Queens de Virginie Faivre. D’autres filles ne sont pas très loin elles aussi et pourraient un de ces jours venir titiller les premières places : Jamie Crane Mauzy, Yuki Tusbota ou encore la britannique Katie Summerhayes.

Mais Lisa Zimmerman était absente à Tignes, retenue pour un examen scolaire, ce qui a eu pour conséquence de braquer tous les regards sur Tiril Sjastad Christiansen et Kaya Turski. Pour mettre directement la pression sur sa jeune rivale, Kaya pose un premier run très très solide, qui lui permet de prendre directement la tête de la compétition, avant d’améliorer son score au second run à 93.33 points.

Malgré son 900 tail et ses 90.66 points du 3ème run (VIDEO), Tiril ne parvient pas à battre Kaya et doit se contenter de la seconde place. Il faut dire que Kaya a été impressionnante de style et de précision. Son meilleur run incluait un switch 450 in sur le premier rail, un backside switch up, un gros 540, un switch 540 Japan, et un rodeo 540. Elle tourne dans les deux sens de rotation, grabbe parfaitement à chaque fois, pose proprement : rien à dire et la note est là. Tiril seconde, c’est la Roxy Girl Dara Howell qui se classe 3ème, comme l’année dernière, avec un run à 88.33 points (VIDEO).

Dara Howell, Kaya Turski, Tiril Sjastad Christiansen (c) Tristan Shu

Nous avons sauté sur l’occasion pour interviewer Kaya sur sa saison, les J.O à venir et les « new girls on the block » qui la menacent de plus en plus ;) !

Salut Kaya, qu’as tu pensé du slopestyle aujourd’hui ?

J’aime toujours autant rider à Tignes, cet évènement signifie beaucoup pour moi, puisque je reviens chaque année en tant que tenante du titre. Il y a ici un public très démonstratif, c’est génial, et une super ambiance entre tous les riders. Le slopestyle était très bien aujourd’hui, et je suis contente que notre épreuve ait été décalée afin que l’on puisse rider sous le soleil. Toutes les filles ont très bien ridé, notre sport progresse sans arrêt et cela rend les compétitions très intéressantes.

Justement, comment vis tu le fait que de nouvelles filles arrivent avec de nouveaux tricks et se rapprochent de tes scores ?

Cette année, il y a effectivement de nouveaux talents qui font leur apparition, avec aussi des rookies que l’on suit depuis quelques années et qui arrivent à maturité et commencer à tout déchirer. Pour moi, c’est une certaine pression, car je sens qu’il faut que je progresse et innove sans cesse, engage de plus en plus, pour rester dans la course. Au lieu de prendre mon temps pour rentrer de nouvelles choses, comme avant, il faut désormais que je sois très réactive, et rapide dans mon apprentissage pour prouver que je suis toujours au top. Mais c’est aussi une grande joie, car c’est pour cela que je skie : pour participer à la progression de notre sport. Toutes ces filles repoussent sans cesse leurs limites et ça tire toutes les autres vers le haut. Cela créée une émulation très importante.

Comment te prépares tu aux premiers Jeux Olympiques du ski slopestyle l’an prochain à Sochi ?

C’est très excitant de faire partie de cette expérience. Je trouve ça génial pour notre sport, et l’enjeu olympique contribue déjà à faire monter le niveau, chez les filles, comme chez les garçons. Tout s’intensifie à un an de l’échéance. Pour ma part, je ne vais pas me préparer vraiment différemment d’une saison ordinaire, car je trouve important de garder la tête froide et les choses aussi normales que possible. Je vais juste essayer de skier au maximum, de progresser encore, de conserver l’envie et la motivation sans laisser le stress prendre trop de place.

Lisa Zimmerman a posé un double cork 12. Quelle va être la prochaine étape dans la progression des filles, et toi, que compte tu travailler en particulier ?
Pour beaucoup de filles, il y a forcément une envie de tourner plus, d’amener des tricks comme celui ci. Pour ma part, je travaille en priorité les détails techniques de tricks en apparence plus simples, mais en leur amenant un nouveau sens de rotation, d’autres axes aussi. Bien sûr, j’ai de nouveaux tricks en tête, mais je suis persuadée qu’il est très important de complexifier chacun des tricks que l’on sait déjà faire et de les maîtriser à 100%, avec du style et de l’amplitude. On doit poser plusieurs tricks dans un run de slopestyle, il faut donc que chacun soit parfait, et aussi technique et stylé que possible. Il ne faut pas se focaliser sur un seul et oublier les autres ! C’est aussi important de travailler les rails, d’ailleurs.

Publicités