[YOGA] 1 rideuse, 1 été : L’interview Yoga de Sabrina Kusar

_DSC3914

g

Voici la seconde interview de notre série « 1 rideuse, 1 été ».

Le concept ? Une snowboardeuse nous présente le sport qu’elle pratique de façon assez intensive durant l’été.

s Après Marion Haerty & le wake, voici Sabrina Kusar, la rideuse d’Avoriaz, qui nous parle avec passion du Yoga. En dehors du snowboard et de la cuisine, le Yoga est très important dans la vie de Sabrina, qui travaille d’ailleurs occasionnellement comme prof de yoga.

Salut Sab, quand et comment t’es tu mise au yoga ?

J’en avais fais au collège, quand j’étais à l’internat. C’était une activité parmi tant d’autres, mais celle ci me faisait vraiment de l’effet. Je sortais un peu  » stone  » du cours et j’aimais vraiment cette sensation … C’est toujours resté dans un coin de ma tête, et puis, il y a 2 ans, j’ai voulu m’y remettre et je m’y suis remise à fond. Je voulais retrouver ces sensations de bien-être et aussi apporter un peu de douceur à mon corps pour compenser les effets un peu brutaux du snowboard… L’an dernier, j’ai décidé de partir 1 mois dans un Ashram en Inde pour suivre une formation de prof de hatha yoga.

Qu’est ce qui t’as plu là dedans ?

Le fait de me retrouver et de me sentir bien. Je ne suis pas fière de confier ce qui suit, mais c’est la vérité et peut être que certaines se retrouveront et s’y mettront aussi …. J’avoue avoir fumé un paquet de  joints pendant un bon nombre d’années,  j’étais dans une bulle réconfortante mais je sentais que c’était sournois… Et puis, j’ai profité d’un voyage en Argentine pour arrêter complètement et le yoga m’est revenu naturellement à l’esprit. Avec le yoga,  je retrouve cette sensation de bulle réconfortante mais cette fois, je sais que je fais du bien à mon corps et à mon esprit … et en plus, ça ne coûte rien😉 !

peacockQuel type de yoga pratiques tu ?

Je fais du Hatha yoga, le yoga classique.

A quelle fréquence pratiques tu ? 

Tout dépend de la période, mais j’essaye d’en faire 2 fois par semaine minimum, dans le jardin quand il fait beau, sinon dans mon petit home sweet home. L’été, je donne des cours 3 fois par semaine à l’Altiforme d’Avoriaz et je reste toujours dispo pour des cours particuliers tout au long de l’année.

scorpionQuelles sont tes postures favorites ?

J’aime beaucoup les inversions et les positions d’équilibre comme le corbeau, le paon, le headstand ou le scorpion. Toutes ces positions nécessitent force, concentration et persévérance.

Tu participes à des initiations, comme le Lolë tour, raconte nous ?

Tout est parti d’un coup de fil.  Je ne connaissais pas Lolë mais c’est en fait plus qu’une simple marque de sports wear : Lolë incite les femmes à bouger, à prendre soin d’elles et à s’investir dans une communauté active. Ca m’a plu et j’ai donc accepté d’en être une ambassadrice et de participer au LoLë Tour !

Qu’est ce que le Yoga t’apporte au quotidien ?

Je trouve que cela m’aide à relativiser, à me donner de la vitalité, je sens que mon corps se transforme, il devient plus dynamique… J’ai l’impression d’être plus calme, pondérée..

Quels conseils donnerais tu à une fille qui voudrait commencer ?

Je conseillerais juste d’essayer ! Au moins une fois ou deux avec des prof différents, car ça joue pour beaucoup. Pour le matos, ça ne sert à rien d’investir au début, un legging, un t shirt et voilà. On peut aussi investir dans un bon tapis, mais au final, c’est une activité peu coûteuse qui apporte beaucoup !

handplant Ducan treelineQu’est ce que cela t’apporte pour le snow ?

Plus de dynamisme ! Je sens que mes muscles sont plus réactifs. Et la souplesse m’aide à tweaker un peu plus loin j’ai l impression, hihihi  ! Plus sérieusement je pense aussi que j’ai plus confiance en moi. Par exemple, cet hiver,  j’ai osé apprendre le handplant … tricks que j’ai toujours voulu faire sans jamais le poser réellement.  Mais cet hiver, grâce aux inversions, et grâce au fait d’avoir plus conscience de mon corps et bien j’ai réussi en 5 essais!

Tu aimerais en faire ton job ?

Pour le moment, il est difficile et cher de trouver des salles pour exercer sur Morzine et aux alentours. Du coup, je vais continuer d’apprendre et de pratiquer pour mon bien être personnel. Je continuerai aussi de donner des cours aux personnes et amis qui me sollicitent avec plaisir. Si j’ai l’opportunité d’en faire mon activité principale je le ferai, mais en attendant il faut pouvoir payer les factures, le loyer et manger alors je dois avoir un travail en plus !