[SURF] 1 rideuse, 1 été : l’interview Surf de Margot Rozies

Capture d’écran 2013-08-04 à 18.31.18Voici la troisième interview de notre série « 1 rideuse, 1 été ».

Le concept ? Une snowboardeuse nous présente le sport qu’elle pratique de façon assez intensive durant l’été.

s

(c) Matt GeorgesAprès Marion Haerty & le wake, Sabrina Kusar & le Yoga, voici Margot Rozies et le surf ! Originaire du sud ouest, Margot surfe depuis l’enfance, et continue chaque été à surfer le plus souvent possible. Margot possède un bon petit niveau et connaît comme sa poche tous les bons spots de la côte landaise… Interview !

Salut Margot, comment as tu commencé à surfer ?

J’avais 8 ans et mon père m’amenait surfer, j’allais chaque été à l’océan et je n’ai jamais arrêté.

Qu’est ce qui t’a plu dans ce sport ?
Les sensations bien sûr, mais aussi le fait que chaque vague soit unique, il faut savoir adapter sa manœuvre à chaque instant.

Retrouve tu des sensations du snowboard ?

Oui,  la glisse surtout. Après, il y a pas mal de différences :  on a des appuis de carre à carre en snowboard, alors que les prises de rail en surf sont un peu plus complexes, je trouve. Le surf permet aussi de se faire une super condition physique pour l’hiver !

Capture d’écran 2013-08-04 à 18.30.26Quels sont tes spots préférés ?
Mis à part les beach breaks landais, que j’adore, j’ai surfé en Guadeloupe et en Indonésie. Ce que je préfère aller surfer de toute façon, c’est un spot où il n’y a pas trop de monde et des jolies petites vagues qui déroulent.

Quelles sont tes manoeuvres favorites ?

J’aime beaucoup tout ce qui est radical, et je voudrais m’essayer à tout ce qui est plus aérien (reverses, etc). Mais j’ai encore quelques défauts à corriger avant !

Tu as passé l’été à Hossegor, peux tu nous le décrire en quelques mots ?
La famille, les amis, le soleil, le surf, le yoga, le VTT, mais je suis un peu trop souvent tombée malade.

Quels sont les conseils que tu donnerais aux filles qui débutent ?

Il y a des écoles partout dans le monde et il est préférable de commencer avec une grande planche qui flotte bien, c’est plus facile pour ramer et prendre les vagues. Il faut aussi beaucoup de volonté, car c’est plutôt ingrat au début. Les spots qui se trouvent dans les baies (comme la côte des Basques à Biarritz) offrent souvent de longues mousses et c’est parfait pour commencer.

A quoi ressemble une session parfaite pour toi ?
Une journée sur un spot landais retiré où l’on surfe en petit comité, avec des vagues parfaites toute la journée, jusqu’à la nuit.

Quel est ton prochain trip surf ?

Je n’ai prévu aucun trip pour le moment mais je sais qu’il y a beaucoup d’endroits qui valent le détour. J’aimerais bien aller voir Tahiti.

Photo portrait : (c) ROXY / Matt Georges

Autres photos perso.

Publicités