[SKI] Interview de Marie Martinod à quelques jours des Jeux Olympiques…

SKI- Interview // Marie Martinod

Juste avant son départ pour Sochi et ses premiers Jeux Olympiques, nous avons rencontré Marie Martinod dans le pipe de Tignes. Nous avons fait un point sur son état d’esprit à quelques jours de l’échéance pour laquelle elle est revenue au ski, à la compétition. Marie a le potentiel pour décrocher une médaille, et pourquoi pas l’or. Ultra motivée, sereine, son mental sera sans aucun doute sa force. Interview.

Marie martinod

Comment te sens tu juste avant d’attaquer la semaine à Sochi ? 

En pleine forme ! Je suis à l’aise avec mes runs, mon 900 passe bien, on a pas mal de trainings avant le jour J donc on peut encore travailler des choses, on verra ce qu’on met en place mais ça s’annonce plutôt bien !

As tu la pression, dans quel état d’esprit es tu ?
Ah moi, je profite à bloc ! Je trouve qu’il serait trop dommage de se priver de tout ce qu’il y a avant, de toute cette atmosphère des Jeux ! On a attendu ça depuis si longtemps que ce serait trop bête de se ronger les ongles jusqu’au jour de la compétition. En revanche, je reste concentrée, je fais en sorte que tout ce qu’il y a autour ne me prenne pas trop d’énergie, que ça n’empiète pas sur la vraie raison de ma présence ici : faire du pipe et envoyer ! Je suis ultra motivée !

Que t’as apporté votre dernier stage de préparation d’une semaine à Tignes avant de vous envoler vers la Russie ?
C’était génial de pouvoir se retrouver tous ensemble, dans un pipe de fou, à la maison, en France, avec de très bonnes conditions. Tignes avait vraiment assuré, on remontait en scooter, le pipe était parfait, on pouvait enchaîner un max de runs. Je me suis fait tellement plaisir ! J’ai essayé de bien caler mes runs, de travailler des petits détails, pas de gros changements, plutôt du réglage. On a même ridé dans le mauvais temps pour se mettre en condition si jamais il fait mauvais à Sochi. On a vraiment profité de cette semaine pour partager de bons moments, pour se mettre en confiance et pour partir sereins.

Comment vas tu organiser tes journées de trainings avant le Jour J ?

Le principal c’est de s’occuper, ne pas avoir trop de temps morts qui nous feraient cogiter. Un peu de prépa physique, du pipe durant les créneaux de trainings, des moments d’échange avec Greg et les gars du groupe, bref, ce qu’on fait en temps normal, sauf que là je n’aurais pas ma fille avec moi et que je mettrais un peu entre parenthèses ma vie de maman !

On l’a vu aux X Games (où Marie a terminé 3ème, ndlr), le niveau global est assez resserré… Quelles sont tes principales rivales ? 

En gros, on est 6 ou 7 à être dans une fourchette très serrée, et je pense que ce sera celle qui aura le meilleur mental le jour de la course qui deviendra Championne Olympique. Certaines ont plus de technique, d’autres plus d’amplitude, d’autres encore plus de style : le critère déterminant sera donc la façon dont chacune s’adapte aux conditions et à la pression le jour J. Les podiums ont été assez réguliers en début d’hiver, mais les Jeux Olympiques seront une course tout à fait à part et tout peut arriver.

Sarah et Marie partageaient le podium des X en 2006

Tu es revenue à la compétition pour les Jeux. Qu’est ce que cela représente pour toi aujourd’hui ?

C’est l’aboutissement d’un long chemin et d’un travail acharné. J’ai pris la décision de revenir dans le pipe parce que j’avais envie de vivre ça. C’est génial d’avoir connu et accompagné l’évolution de son sport, d’avoir fait partie des premières filles, et de pouvoir revenir pour faire ces premiers Jeux Olympiques. J’ai aussi envie de rendre fière mon amie Sarah Burke, de lui rendre hommage, c’est quand même grâce à elle si on en est là.

Après les Jeux, du 4 au 6 Mars, il y aura ton event à Tignes, le Air Ladies, en hommage à Sarah…
Oui, et c’est top d’avoir ce projet, ça m’aide à meubler de façon constructive «l’après J.O», de savoir que ma saison ne s’arrêtera pas là. Ca me tient énormément à coeur, et toutes les filles sont ultra motivées, car c’est la première fois qu’on fait un truc vraiment pour Sarah, je n’arrête pas d’avoir des messages de nanas qui n’étaient pas invitées mais qui veulent être présentes quand même ! Ce sera un gros quarter, taillé au bas de Lognan, et le but est que les filles montent le plus haut possible pour récolter un max d’argent pour la Fondation Sarah Burke. On aura peut être la chance d’avoir la Championne Olympique de slopestyle et de pipe, et de toute façon les meilleures mondiales seront là, ça sera vraiment cool !

Rendez vous les 4 et 6 Mars à Tignes, et d’ici là… Good Luck Marie ! – EPREUVE DE PIPE DAMES : Jeudi 20 Février à partir de 15h30 !!!

 A LIRE AUSSI—> L’INTERVIEW d’ANAIS CARADEUX !

Publicités