Argentina, dans la poudreuse du bout du monde !

Cerro Catedral - ARGENTINE freeride

Après un hiver un peu fébrile dans les Pyrénées, ma copine Marion Gouwy, (snowboardeuse et architecte dans la vraie vie) a eu envie d’une dose supplémentaire de poudreuse cet été.

Elle a donc pris ses billets pour l’Argentine, espérant trouver en plein été la fameuse poudreuse sud américaine. Le pari était plutôt engagé car le billet en classe éco aller-retour était de 1800€ par personne ! De plus, la météo dans la cordillère des Andes est souvent tourmentée par les vents forts.

C’est donc sans trop de garanties que Marion et son chéri Romain se sont pointés à Bariloche le 26 juillet… 

 

CARNET DE VOYAGE ▲ ARGENTINA

« Nous sommes partis de Toulouse et avons atterri à Bariloche après une escale à Madrid et une à Buenos Aires. Bariloche est à 25h de bus de la capitale argentine, mais située à 1h du pied des pistes de la grande station de ski Cerro Catedral.

Nous n’avons pas regretté d’avoir choisi le vol interne Buenos Aires – Bariloche plutôt que le bus, car de grosses chutes de neige très froide ont amené des conditions idéales dès le 2ème jour de notre trip! Nous voici directement dans l’ambiance, et bien heureux d’avoir quitté l’été pyrénéen ! »

Cerro-Catedral-argentine-snowboard

Cerro Catedral

La station de Bariloche contient de très beaux freerides entre ses pistes, mais elle est aussi connectée à des zones backcountry de rêve. Nous avons tout d’abord découvert les zones « Tres Lomos ” et « Palmera », dans des conditions japonaises ! Les forêts de feuillus y sont éparses, et la neige y était extraordinaire. En plus, la descente se fait avec une vue constante sur l’immense lac Nahuel Huapi.

Plus tard nous avons découvert « La Laguna » et ses superbes lignes alpines. L’ambiance haute montagne de cet envers de station est d’autant plus exceptionnel qu’il est surplombé par des pics en forme de “cathédrales”.

Les accès à Palmera et Tres Lomos se font par gravité. La Laguna nécessite 20mn de marche en traversée. Les retours station depuis ces longues lignes freeride sont encore plus faciles. Seule la lenteur des remontées mécaniques et leur ouverture “en pointillé” freine l’euphorie que suscite ce fabuleux terrain. Alors que nous quittons Cerro Catedral 6 jours après notre arrivée, nous nous promettons de revenir à la fin du trip.

Cerro Catedral - FREERIDE SNOWBOARDCerro-Catedral-argentine-ski

Chapelco

San Martin de los Andes est une ville touristique à 4h de bus de Bariloche, située au pied du Lago Lacar. Sa station Chapelco, à laquelle on accède après 45mn de route sur un chemin de terre, déploie ses remontées sur les versants en plein soleil, face à un paysage plus volcanique que celui de Bariloche.

A l’arrière de la “station officielle”, le super « Back bowl » conserve la neige vierge à l’ombre pour le bonheur des retardataires comme nous. Quelques jours après les chutes de neige, nous avons exploré Le Back Bowl et son infinité de lignes géniales qui se remontent à pied en 30 minutes. Malgré notre condition physique de toulousains élevés au foie gras et aux cèpes, nous y avons passé toutes nos journées !

Chapelco a un domaine génial pour le freeride avec de très belles pentes (et il y a moins de vent qu’à Catedral).

ARGENTINE-San-Martin

Les fiords de San Martin de Los Andes

Cerro Bayo

Sur le retour pour Bariloche, nous faisons un stop à Villa La Angostura et partons à la découverte de sa station Cerro Bayo. Très mal habitués par la neige vierge et froide et par le beau temps des derniers jours, nous trouvons à Cerro Bayo des conditions plus difficiles et des équipements vétustes. Mais l’ambiance y est plus “relax” que les deux grandes stations rivales depuis lesquelles nous arrivons. De plus, les quelques fenêtres météo que nous avons nous laissent deviner plusieurs zones freeride prometteuses. Il faudra revenir !

Ces 17 jours autour de Bariloche ont été fabuleux. Les argentins que nous avons rencontré ont été aussi merveilleux que la poudreuse que nous avons trouvé. Ajoutez à cela les churros, les empanadas, la bière artisanale, les chorripan, les sourires des locaux, les asados, les paysages à couper le souffle…  C’est avec le coeur déchiré que nous sommes montés dans l’avion du retour. C’est sûr, on reviendra !

 

Gracias por la onda Argentina ! ”

Le traditionnel churros argentin.jpg

+♥

Sur le blog de Marion, vous trouverez quelques informations supplémentaires pour préparer votre prochain voyage en Argentine: https://marion-gouwy.tumblr.com/ N’hésitez pas aussi à lui poser quelques questions – la pyrénéenne est communicante!

Publicités