VTT : 10 défis de maniabilité à faire dans son jardin

défis maniabilité vtt dans son jardin

Votre VTT, en ce moment vous le regardez de loin, ou vous le chevauchez sur home trainer. On est bien d’accord, c’est un mauvais moment à passer, mais il n’empêche que c’est long et pas forcément rigolo quand on aime les challenges, l’adrénaline, la vitesse…

Pour se distraire, passer un peu le temps et malgré tout continuer à progresser en VTT, on peut mettre en place quelques petits défis de maniabilité dans son jardin, chacun(e) à son rythme, en fonction de son niveau de base. Mon acolyte Sab Jonnier en propose plusieurs dans nos Ateliers Coaching VTT (ici), et elle en partage 10 avec nous au travers de l’opération #LivDéfis qui commence cette semaine sur les réseaux sociaux de la marque.

Alors prêt(e)s à relever les challenges ?

10 Défis de maniabilité VTT dans son jardin

 

1/ L’EQUILIBRE : Entre 2 plots ou sur une ligne tracée au sol, amusez vous à vous arrêter en équilibre en tournant légèrement la roue sur un côté pour « bloquer » le vélo. Si c’est trop dur, vous pouvez commencer à vous entraîner en plaçant votre roue avant contre un mur.

2/ LA COURSE D’ESCARGOTS : Sur une longueur de jardin, entraînez vous à aller le plus doucement possible, presque à la limite de l’arrêt. Idéal pour travailler l’équilibre.

3/ MONTER UN TALUS RAIDE : Dans le jardin ou au coin de la rue, ciblez un talus bien raide (même très court, pas besoin de distance). Abordez le en anticipant votre passage de vitesses et avec la bonne attitude (position basse, corps avancé vers le guidon, coudes rentrés, bec de selle en contact avec le coccyx). Le défi ? Parvenir à le grimper, et de mieux en mieux si possible.

4/ TOURNER COURT AVEC DES PLOTS. Avec des plots, tracez un slalom et entraînez vous à bien marquer les appuis et à être bien positionné(e). Tentez de passer de façon de plus en plus rapide et propre. Si c’est trop facile, rapprochez les plots les uns des autres, jusqu’à ce que cela vous fasse vraiment travailler et ainsi de suite au fil de votre progression..

Vous pouvez aussi le faire avec des plots en simulant une épingle. Ressentez bien l’appui sur le pied extérieur et sortez bien le bassin. 

5/ MONTER DES MARCHES DE PLUS EN PLUS GROSSES: Montez sur des gros trottoirs ou des marches de plus en plus grosses en prenant soin de bien lever la roue avant puis la roue arrière grâce à un griffé de pédales. Pas de trottoirs vers chez vous ? Des palettes peuvent faire l’affaire.

6/ APPRENDRE A FAIRE DES BUNNY UPS. Pour cela vous avez juste besoin de petits bâtons pour vous préparer un terrain d’entraînement comme dans la vidéo :

7/ FAIRE DES MANUALS : Répétez la première étape du Bunny Up : Préparez vous à tirer sur le guidon en approchant le buste du cintre, puis tirez avec les épaules vers le haut et vers l’arrière. Quand la roue avant monte, pliez les jambes et mettez vous à l’arrière du vélo pour trouver le point d’équilibre. La gestion de l’équilibre se fait ensuite en poussant sur les jambes ou en les repliant. Gardez toujours un doigt sur le frein arrière pour pouvoir remettre le vélo vers l’avant si vous sentez qu’il bascule. 

8/ DRIFTER : Vous avez peur de « faire partir l’arrière » du vélo ?  Entraînez vous aux dérapages dans l’herbe pour vous désensibiliser et apprendre à apprécier ces sensations de glisse. 

Pour continuer la progression de vos dérapages, vous pouvez faire des “appel/contre appel” en contrôlant votre dérapage grâce à votre frein et votre bassin. Le fait d’apprendre à déraper est un très bon apprentissage dans la maniabilité de son vélo.

9/ PRENDRE DE L’ANGLE. Sur un terrain herbeux, entraînez vous à incliner au maximum votre vélo en courbe, de plus en plus à chaque fois. Pensez à être bien positionné(e) sur votre vélo, c’est ce qui vous permettra d’incliner le plus possible la machine !

10/ JOUER AU STOPPEE : Un stoppee est l’action de s’arrêter sur la roue avant en laissant monter la roue arrière. Mettre 2 plots au sol, ou tracer une ligne : le pilote arrive avec une vitesse adéquate (ni trop vite ni trop doucement), pour freiner du frein avant entre les plots, tout en basculant légèrement le corps sur l’avant du vélo de façon à alléger l’arrière pour le laisser monter (on l’aide légèrement grâce à un griffé de pédales). Attention à ne pas trop basculer vers l’avant: si vous vous sentez passer par dessus le guidon, relâchez le frein avant et rebasculez le corps en position “pilote”.

Une fois le stoppee maîtrisé, vous pouvez vous amuser à envoyer la roue arrière à gauche ou à droite, pour faire un demi-tour!

Alors, défis relevés ? Partagez vos exploits ou essais en utilisant le #LivDéfis !

Et si vous voulez aller plus loin et vraiment bosser votre pilotage avec les conseils de Sab Jonnier, notre programme COMPLET de coaching VTT avec tous les items du pilotage passés en revue est à seulement 29€ (prépa physique et yoga inclus) ! 

SE RENSEIGNER ICI 


ATTENTION ! Evidemment, si vous ne pouvez pas réaliser ces défis chez vous, ne vous mettez pas dans des conditions de pratique répréhensibles. Le but est de pratiquer de façon raisonnée, sans se mettre en danger, dans le respect de son niveau de pratique et bien équipés (casque + gants) ! Ces défis servent à vous maintenir en forme et motivé(e)s, pas à encombrer des hôpitaux déjà surchargés… 


Et toi, qu’en penses tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s