Rouler l’hiver en VTT : l’équipement pour le froid

L’hiver est là, mais ce n’est pas une raison pour arrêter de faire du VTT… Il faut simplement bien s’équiper pour pouvoir rouler même quand il fait froid !

Quand la température baisse et que les jours raccourcissent, la motivation en prend un coup, parce qu’on se gèle les doigts/les pieds, parce que tout est trempé et qu’on met parfois plus de temps à nettoyer le vélo qu’à rouler…

Alors pour continuer à rouler ET à kiffer, voici quelques astuces, conseils et produits malins pour rouler l’hiver en VTT !

L’équipement idéal pour rouler l’hiver en VTT 

OK c’est la base, mais en fait ce n’est pas toujours si simple car on a trop chaud en pédalant, puis froid quand on passe à l’ombre, on transpire quand on monte, puis on se gèle quand on descend… Alors pour éviter ces aléas :  

-Ne pas trop se couvrir

Quand il fait froid, on a une seule envie: partir avec une veste bien chaude, voire plusieurs couches.. sauf qu’au bout de dix minutes, on a trop chaud, on a transpiré, on enlève des couches, on ne sais pas quoi en faire, et humides, on finit par avoir froid … 

L’astuce, c’est de se couvrir comme s’il faisait 10 degrés de plus, afin d’anticiper la chaleur produite par votre corps en mouvement. 

En partant, vous aurez un peu « frais » mais ça ne durera pas longtemps en pédalant activement, et au moins vous ne risquez pas de trop transpirer. Le but ? Eviter à tout prix d’être humide. 

– Choisir la bonne veste & un pantalon de VTT adaptés au froid

VESTE / L’essentiel n°1, c’est la veste en Gore-Tex, version ultra légère pour être compactée dans un tout petit pochon et glissée dans le sac ou une banane.

Je roule depuis des années avec une veste Arc’teryx et j’en suis une fan absolue : leur coupe courte est parfaite car elle ne gêne pas au pédalage, la membrane Gore Tex procure une protection irréprochable contre le vent et la pluie et surtout la veste est ultra légère, fine et facile à glisser dans un sac.

Les vestes les plus adaptées au VTT chez Arc’teryx sont les Zeta SL (Gore Tex souple et agréable) et Beta SL (Gore Tex en deux couches) hyper légères.

Vous pouvez aussi opter pour un simple coupe vent dans des conditions moins extrêmes, mais franchement cette veste Arc’teryx est juste tellement pratique et polyvalente que c’est ma N°1 absolue. 

3 COUCHES THERMIQUES / Comme en ski, on adopte la technique des 3 couches. Exit le coton, on privilégie des matières respirantes : un layer technique + une veste de sport respirant(e) ou polaire thermique + la Gore Tex. J’emporte aussi une mini doudoune pour glisser sous la Gore tex si les températures sont négatives ou autour de 0°.  ET BASTA !

L’astuce : Opter pour des vêtements isolants, respirants et faciles à transporter. Il faut que vos différentes couches soient légères et fines pour être glissées dans le sac à dos. 

PANTALON / On opte pour un vrai pantalon hiver (imperméable et isolant) ou un combo pantalon VTT classique + surpantalon imperméable. Pour ma part, j’aime bien glisser un legging dessous quand les températures chutent autour de 0°. Sinon, un pantalon de montagne type rando fait aussi l’affaire du moment qu’il est imperméable et isolant. 

 – Tout miser sur les accessoires !

LES GANTS / Les gants d’été, tu oublies. Tu achètes des gants d’hiver, suffisament précis pour tenir fermement ton cintre mais bien isolés, car avoir froid aux doigts c’est ce qu’il y a de pire ! Les gants d’hiver, c’est vraiment un accessoire sur lequel on ne peut pas faire l’impasse.

LE TOUR DE COU /  C’est l’accessoire indispensable, le tour de cou ! Pour ma part, j’ai un crush infini pour les tours de cou ROXY, traités en crème hydratante pour éviter les irritations. Tellement douillets !

LE BONNET / C’est par la tête que l’on perd le plus de chaleur corporelle : ajouter un bonnet tout fin sous le casque peut être une bonne option s’il fait vraiment froid.

CHAUSSETTES / Si on peut difficilement changer de chaussures de vélo pour rouler l’hiver, il faut donc tout miser sur les chaussettes. Optez pour du mérinos, cette laine qui conserve les mêmes propriétés d’isolation une fois humide ! Indispensables, car elles sont fines ET chaudes. 

CHAUSSURES / Difficile de changer surtout si vous êtes en pédales auto. Vous pouvez éventuellement opter pour des sur-chaussures. Pour ma part, j’ai une paire de Five Ten Impact (cf ci dessous) chaudes que je réserve pour l’hiver et les journées froides d’automne. Elles sont vraiment créées pour ça, imperméables et robustes. 

TELEPHONE / Quand il fait froid, autour de 0°, la plupart des téléphones se mettent en grève si vous les sollicitez trop. Donc pour avoir accès à votre cartes IGN, Strava et surtout pour pouvoir appeler les secours ou autre si besoin, il est juste indispensable d’avoir un téléphone étanche (oups la chute dans la neige) et avec une batterie qui tient le froid. Le top reste Crosscall, à qui je suis fidèle depuis plusieurs années, une marque française de téléphone robustes, anti choc, étanches et avec une batterie qui résiste au froid et bénéficie d’une grande autonomie. Le Trekker X 4 a d’ailleurs une caméra embarquée pour filmer vos sessions !

CROSSCALL Core X 4- 449,90€ & CROSSCALL Trekker X 4- 699,90€

-Et le vélo dans tout ça ? Pneus hiver, pression…?

TYPE DE PNEUS / Pour ce qui concerne le vélo et notamment les pneus, les puristes vous conseilleront de monter un pneu hiver à l’avant (au moins). C’est vrai que c’est mieux si vous roulez souvent dans la neige, mais si comme moi cela reste occasionnel, vous pouvez vous en passer. Une section un peu large est plutôt intéressante (mais par trop non plus, car sinon la roue a moins de place pour dégager la neige et cela risque de bourrer comme avec la boue épaisse) mais surtout : cela dépend de la qualité de la neige ! Froide, profonde, molle, collante… il faut s’adapter. Des muds sont bien adaptés à la neige fraîche et profonde. Alors que sur neige dure ou damée, des pneus classiques sont plus efficaces. Réservez les pneus cloutés à une utilisation sur la glace uniquement car ils ne sont pas très polyvalents. 

PRESSION DES PNEUS / Même chose côté pression des pneus : sur la neige dure, pas de changement, c’est comme sur la terre, les crampons adhèrent bien et il est plus facile de rouler vite. En revanche, sur la neige molle il est préférable de baisser légèrement en pression pour privilégier le flottement. 

Ma sélection VTT pour l’hiver

Veste ARC’TERYX Beta SL – 380€ avec deux textiles en GORE-TEX différents pour une performance optimale et un poids minimal. Capuche compatible avec un casque. 

Tour de cou ROXY Lana – 32,99€ (technologie imperméable DryFlight® + tissu enrichi d’une formule hydratante pour prendre soin de votre peau)

Pantalon FOX Defend Fire – 140€ pantalon imperméable, doublé polaire, avec empiècements en Cordura pour plus de longévité

Doudoune ROXY Sunset Primaloft – 169,99€ en Primaloft, aussi isolant que la plume mais plus éco-friendly, plus respirante et capable de conserver ses performances si elle est humide)

Veste LIV Thermal Flara –119€ Veste isolante avec technologie ThermTextura™ : Evacuation d’humidité et maintien de la chaleur + Pro Textura : Coupe-Vent et Déperlant)

Première couche Eivy Icecold bloom – 79,95€ Top hyper respirant, évacuant l’humidité, en  Oeko-Tex® (88% polyester recyclé, 12% élastane) avec tour de cou intégré, et ça, c’est LA VIE : plus de courant d’air froid qui passe dans le cou.

Chaussettes Mons Royale – 25€ en laine mérinos, qui régule la température, évacue l’humidité et reste bien isolante même humide.

Chaussures Five Ten Impact Pro – 149,95€ chaudes, imperméables,  ultra robustes, avec le grip légendaire FiveTen. L’intérieur évacue l’humidité et sèche rapidement.

Maillot MonsRoyale Phonix enduro – 90€ en laine mérinos, qui régule la température, évacue l’humidité et reste bien isolante même humide.

Veste LIV Energize Off Road – 109€ Coupe-vent VTT extrêmement fin et léger (se compacte en un tout petit volume) en technologie Pro Textura : coupe-vent et déperlant. Capuche compatible avec le port du casque.

Legging EIVY Rose Garden – 59,95€ Legging fin, isolé et respirant, évacuant l’humidité, en  Oeko-Tex® (88% polyester recyclé, 12% élastane) idéal sous le pantalon de vélo.  

Gants hiver LIV Norsa X – 37,50€ 

Top Eivy, pantalon Fox

→ Pour rouler quand il fait froid, adoptez une alimentation adaptée

Le froid augmente nos dépenses énergétiques : notre corps tourne à plein régime pour maintenir notre chaleur corporelle et mettre en place la vasoconstriction (protection des parties stratégiques, cœur et cerveau, d’où la sensation de froid aux extrémités).  

Plus que jamais, il est indispensable de prendre un petit déjeuner complet avant de partir (plus d’idées ICI sur les petits dejs’ sportifs) et de partir avec du carburant (energy balls, barres de céréales) si la séance est longue (ici des recettes d’en-cas sportifs maison).

La sensation de soif est peut présente quand il fait froid, mais c’est un piège, car l’air froid augmente la déshydratation ! Il faut donc boire régulièrement. 

→ Pensez à l’échauffement

Le froid est l’ennemi des muscles et des tendons : pour ne pas risquer des claquages, déchirures et autres blessures, prenez soin de vous échauffer, de débuter en douceur vos séances. Commencez donc par rouler de manière active,  pour vous échauffer, avant de passer aux choses sérieuses et notamment aux portions descendantes. 

Et voilà, si vous avez d’autres questions, postez un petit commentaire !


Et toi, qu’en penses tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s